Découverte des 10 boissons incontournables du Japon

Découverte des 10 boissons incontournables du Japon

Le Japon est réputé pour ses bonbons et autres snacks atypiques. Et il n’est pas en reste niveau boisson. En plus de proposer des saveurs et textures aussi diverses que variées, boire à une fonction sociale au Japon. Envie de vous immerger dans la culture nippone ? Plongez à la découverte des 10 boissons emblématiques du Japon. Et en bonus, découvrez une astuce pour reconnaître les boissons alcoolisées.

Saké et nihonshu

Le terme saké (お酒) correspond à l’alcool japonais. Mais en réalité, le vin emblématique du Japon, fabriqué à partir de la fermentation du riz, s’appelle le nihonshu (日本酒).

Sélection de 4 sakés, nihonshu japonais — photo par Zaji janamajina sur UnsplashSymbole de tradition et de raffinement, le saké est la boisson nationale du Japon. Pendant des millénaires, il a même joué un rôle central dans les rituels religieux.

Dans la majorité des restaurants asiatiques occidentaux, on peut voir écrite la mention « saké » sur la carte des boissons. Ce sont souvent des boissons à base d'alcool distillé, rarement de riz, à l'image du "Mei Kuei Lu" chinois, qu'on fera plutôt rentrer dans la catégorie des digestifs.

Un bon saké est un saké fabriqué à partir de grains de riz qui vont subir un polissage, d’eau, de levures et de koji (du riz ensemencé d’un champignon). Et c’est tout !

Le saké japonais junmai daiginjo est le nihonshu le plus doux, fabriqué avec un riz poli à 50 %, c’est-à-dire que seul le « cœur » du riz est gardé pour la fermentation.

Contrairement à nos vins, les sakés ont la particularité de pouvoir être servis frais, à température ambiante ou chaude.

Si le thème du saké vous intéresse, vous pouvez retrouver sur le site notre dossier complet à la découverte du saké japonais.

Le thé vert et le matcha

Thé matcha stylisé avec une touche de lait — photo par jason leun sur UnsplashImporté de Chine au 9ᵉ siècle, le thé est un pilier de la culture culinaire japonaise. On le retrouve autant dans la cérémonie du thé, qui est un événement très codifié, qu’en canette dans les distributeurs de boissons ou comme boisson accompagnant des pâtisseries très sucrées.

Le Japon se caractérise par sa sélection de thés verts dont les plus connus sont le sencha 煎茶, un thé vert léger, et le genmaicha 玄米茶, un thé vert mélangé à des grains de riz soufflé qui lui donnent un petit goût fumé.

Le thé matcha 抹茶 est une poudre de thé vert. Il est principalement utilisé pour la cérémonie du thé, dans un service à thé japonais particulier, et en pâtisserie, mais aussi comme boisson « santé » à consommer au quotidien et dans les snacks comme les kit-kat au matcha.

Ramune : la limonade japonaise et sa bouteille iconique

la célèbre limonade japonaise, le ramune, dans sa bouteille en verre — photo par miu sua sur UnsplashLe ramune est une institution au Japon, mais aussi dans le monde.

La célèbre limonade japonaise se distingue par la quantité incroyable de goûts et de saveurs. En plus des goûts « standards » comme le ramune classique, le ramune à la fraise, à la pêche ou à la myrtille, vous pouvez retrouver la saveur sakura, la saveur mochi, la saveur yaourt ou encore le ramune au melon (qui n’a absolument pas le goût des melons qu’on connaît).

Autre particularité du ramune, c’est sa bouteille en verre iconique et son goulot qui contient une bille (d’où son surnom de « boisson à bille »). Cette bille sert de joint qui permet de garder la boisson pétillante même si vous ne la finissez pas tout de suite.

Ouvrir une bouteille de ramune est un art en soi. Dans notre tuto vidéo, découvrez comment ouvrir cette boisson pétillante sans en perdre une goutte !

Mogu Mogu : la boisson qui se mâche

Comment caractériser cette boisson si particulière ? Le Mogu Mogu c’est un mélange entre une boisson et un snack.

Ça ressemble un peu aux bubble teas, mais les billes de tapioca sont remplacées par des cubes de gelée de coco appelé nata de coco.

Pour faire simple, c’est un jus de fruits à mâcher. Mogu mogu noix de coco, passion ou encore litchi, comme pour le ramune, cette boisson se décline en plusieurs variétés aux goûts exotiques.

Cette boisson atypique et très rafraîchissante est particulièrement appréciée par les Japonais pendant les fortes chaleurs de l’été et les matsuri.

Calpis et Calpis Soda : l’originalité lactée du Japon

La boisson lactée japonaise, le calpis — photo du site officiel de calpisIl n’y a absolument aucune boisson en France capable de retranscrire le goût particulier du calpis.

Le calpis est une boisson sans alcool à base d’eau et de lait fermenté qu’on trouve littéralement dans tous les distributeurs et konbini du Japon. Elle est réputée pour être bonne pour la santé grâce à ses ferments lactiques. C’est un peu le Actimel japonais, mais le goût n’a rien à voir.

Pour tester de nouvelles saveurs et être complètement dépaysé, essayez la version soda du Calpis, une version pétillante qui conserve le goût distinctif du Calpis original.

Bière japonaise : la blonde légère

umeshu, sakés et bières japonaises sur une étagère — photo de PTMP sur UnsplashLa bière occupe une place de choix dans le paysage des boissons japonaises. Si la marque Asahi est bien connue, le Japon offre une grande variété de bières, principalement des pils, des bières blondes légères à l’amertume modérée.

Au Japon on distingue la bière en bouteille ou en canette (biiru ビール), de la bière pression (namabiiru 生ビール).

Umeshu : douceur de prune alcoolisée

L’umeshu (梅酒) est un alcool léger à base de prune. C’est un alcool doux très sucré : on mélange 3 volumes de prunes ume avec 3 volumes de saké ou de liqueur et un volume de sucre.

Mais attention, malgré sa douceur, l’umeshu a une teneur en alcool comparable à celle d’un saké classique, environ 13 %.

Si l'umeshu sert parfois de base à la réalisation de cocktails, il se consomme le plus souvent seul. Toutefois, afin de profiter au maximum de ses arômes parfois dominés par le caractère liquoreux de cette boisson, notre recommandation serait de le servir dans un verre à large base, type verre à whisky, et d'y adjoindre un ou deux glaçons que vous laisserez commencer à fondre avant de commencer votre dégustation.

Whisky : de l’Écosse à l’archipel nippon

Longtemps boudés par l’occident, les whiskies japonais sont aujourd’hui reconnus par tous les connaisseurs comme des whiskies de qualité.

A priori, le premier whisky aurait été importé d’Écosse par une flotte américaine en 1854, puis démocratisé par Masataka Taketsuru en 1920.

Nikka et Suntory sont les fabricants les plus connus. Ils distillent le whisky de la même façon que les Écossais, et c’est la météo nippone et les bois locaux utilisés pour la maturation en fûts donnent leur goût caractéristique aux whiskies japonais.

Sour et chuhai japonais : un cocktail en canette

sélection d’alcool en canette dans un frigo de konbini — photo du site guidableLe sour, aussi appelé chuhai (alcool aromatisé) est un alcool dilué dans du soda ou des sirops fabriqués à partir de jus de fruits fermentés.

C’est une boisson particulièrement populaire auprès des jeunes Japonais. On en retrouve en canette dans tous les konbini en libre service pour un prix dérisoire : environ 150 yens la canette soit un peu moins de 1 €.

Les japonais aiment d'ailleurs combiner alcool et boisson sucrée. Si d'aventure vous avez l'occasion de fréquenter quelques izakaya lors d'un voyage au Japon, vous verrez que la boisson à la mode actuellement est le "highball". Il s'agit ni plus ni moins d'un mix à base de Whisky et d'un soda.

Le café japonais : une passion insoupçonnée

Deux tasses de café japonais, la mousse de la première ressemble à un ourson se baignant dans le café, la mousse de la seconde un célèbre panorama de Kyoto — Photo de Kisa Toyoshima prise sur le site de timeoutVous allez nous dire, mais que viens faire le café dans ce classement ? C’est très simple : le Japon est un des plus importants consommateurs de café au monde. Chaud, glacé, latte, aromatisé, en canette… vous retrouverez au Japon une sélection de cafés impressionnante.

Et pour les amateurs, sachez qu’il existe des marques de cafés locaux. Le café sumiyaki par exemple, est un café torréfié au charbon de bois. Un café grand cru qui contraste avec les cafés en conserve.

En bonus : reconnaître une boisson japonaise alcoolisée

logo osake à retrouver sur toutes les boissons alcoolisées au JaponVous avez envie de tester une de ces boissons exotiques, mais vous ne souhaitez pas boire d’alcool ? Dans ce cas, rien de plus simple !

Sur chaque boisson alcoolisée, en bouteille et en canette, vous retrouverez un petit macaron sur lequel est écrit お酒 (osake = alcool).

 

On vous avait prévenu, chaque boisson japonaise à ses particularités, ses goûts et sa texture. Hormis le classique café et la bière, aucun n’a d’équivalent en France. Si vous souhaitez découvrir ces saveurs particulières, vous pouvez vous laisser tenter par l’une ou l’autre de ces boissons. Un dépaysement garanti que vous pouvez accompagner d’un snack japonais ou deux.

Retouvez ces produits dans la boutique


    Commentaires

    Soyez le premier à poster un commentaire !

    Ajouter votre commentaire

    Identifiez vous pour poster un commentaire.

    © 2024 Konjaku · Tous droits réservés.