Daruma : découverte et signification du symbole japonais de la persévérance

Daruma : découverte et signification du symbole japonais de la persévérance

Même si vous n’avez jamais eu l’occasion de voyager au Japon, ce culbuto rouge à l’air sévère vous est forcément familier. Emblème de détermination, de courage et de chance, le daruma est plus qu’une simple figurine : c’est un porte-bonheur iconique de la culture japonaise mondialement connu. Dans cet article, nous vous proposons de plonger au cœur de l’histoire fascinante du Daruma et d’explorer sa signification profonde et son impact culturel à travers le monde.

Origine historique du daruma dans la culture japonais

Les premiers Daruma (だるま) auraient vu le jour au XVIIIe siècle dans la ville de Takasaki. Les moines ont commencé à fabriquer ces poupées en papier mâché pour symboliser la persévérance et la chance. Pourtant, l’origine du daruma n’est pas japonaise…

Estampe japonaise représentant le Bodhidharma par l’artiste japonaise Yoshitoshi.Le Daruma, du mot sanskrit “Dharma”, tire son nom de Bodhidharma, un moine bouddhiste légendaire et le fondateur du bouddhisme Chan et du Zen. Selon la tradition, Bodhidharma aurait médité assis, immobile pendant de longues années, au point de perdre ses bras et ses jambes.

Cette légende a donné naissance à la représentation du Daruma rond, sans bras ni jambes. Il se serait aussi coupé les paupières pour ne pas s’endormir, d’où les grands yeux ronds des daruma, symbolisant la détermination et la force spirituelle.

Si à l’origine, les daruma ne se trouvaient que dans les temples bouddhistes, il est aujourd’hui possible d’en acheter n’importe où au Japon.

Daruma : les techniques et secrets de fabrication

La fabrication des Daruma est un processus méticuleux qui allie tradition et créativité artistique.

Le processus de création d'un Daruma débute par la formation de sa structure unique. Traditionnellement fabriquée en papier mâché, la poupée est formée autour d'un moule pour obtenir sa forme ronde caractéristique. Une fois la base sèche, elle est soigneusement retirée du moule et préparée pour la peinture.

La peinture du daruma est un art en soi. La couleur rouge est la plus courante, mais avec le temps, d'autres couleurs ont également gagné en popularité, chacune portant une signification spécifique (on vous en parle plus bas).

Les yeux ne sont pas totalement peints. La tradition veut que le propriétaire peigne un œil lorsqu'il fixe un objectif ou fait un vœu, et le second lorsque l'objectif est atteint, ajoutant ainsi une dimension sacrée, interactive et personnelle à la figurine.

Et parce que c’est toujours mieux en image, découvrez la fabrication des daruma, présentée par l’Union coopérative des fabricants de poupées Gunma Daruma.

Les artisans qui créent les daruma sont considérés comme des maîtres, transmettant leurs techniques et leurs styles de génération en génération. Bien que la production moderne ait introduit de nouvelles méthodes et matériaux, beaucoup d'artisans s'en tiennent aux techniques traditionnelles, préservant ainsi l'authenticité et la signification culturelle de ces poupées.

Aujourd'hui, les daruma sont disponibles dans une variété de tailles, allant de petits porte-clés à de grandes sculptures. Certains artistes ont même commencé à expérimenter avec des designs contemporains, fusionnant la tradition avec des influences modernes pour créer des pièces uniques qui plaisent à une nouvelle génération. On retrouve ainsi toutes formes d'icônes de la culture japonaise sous forme de daruma, dont le célèbre maneki neko.

La symbolique du daruma porte-bonheur

Au fil des siècles, le Daruma est devenu un talisman populaire au Japon, souvent associé à la réalisation des objectifs et à la bonne fortune.

Un aspect unique du Daruma est sa capacité à revenir à sa position initiale lorsqu'il est renversé, grâce à sa base arrondie à la façon d’un culbuto. Ce comportement incarne le proverbe japonais « Nana korobi ya oki », qui signifie littéralement « tomber sept fois, se relever huit ».

Cette phrase, emblématique de la résilience et de l'endurance face aux épreuves de la vie, est fréquemment associée au Daruma. Ainsi, la poupée devient un rappel quotidien que, peu importe le nombre de fois où nous tombons, la clé est de toujours se relever et de poursuivre nos efforts.

Traditionnellement, les yeux du Daruma sont blancs lors de l'achat. Lorsqu'un individu se fixe un objectif ou fait un vœu, il peint un œil sur la poupée. Lorsque le vœu se réalise ou que l'objectif est atteint, le deuxième œil est alors peint, complétant ainsi le visage du daruma. Il est ensuite brûlé dans un temple lors de cérémonies particulières.

L’objectif doit normalement être réalisé dans l’année. C’est pour cette raison qu’il est souvent offert pendant les cérémonies du Nouvel An.

Cette pratique symbolise la focalisation et le suivi des objectifs, avec le Daruma servant de rappel constant et de source de motivation. Parce que oui, le daruma n’est pas un porte-bonheur pour attirer la faveur des dieux, mais bien un rappel des objectifs à réaliser pour inciter son possesseur à réfléchir à la meilleure façon de les atteindre.

Les différentes apparences et couleurs des daruma

Daruma noir avec une seule pupille de peinte entourée de figurines de Sangoku et Sonic - source Alejandro Sevilla sur UnsplashLa couleur rouge du daruma viendrait des tenues portées par Bodhidharma qui auraient été de cette couleur. Par chance, c’est le cas de le dire, le rouge a aussi une symbolique forte au Japon. C’est une couleur associée à la bonne fortune, à la chance et à l’énergie positive.

Mais la forte popularité du daruma a fait naitre une toute nouvelle palette de couleur sur la robe du porte-bonheur japonais. Comme pour les sarubobo et le maneki neko, chaque couleur a une signification en fonction de ce qu’on souhaite attirer pour l’année :

  • Doré : argent et prospérité
  • Noir : protection contre les yôkaï et les mauvais esprits
  • Blanc : pureté
  • Bleu : réussite dans les études et les projets professionnels
  • Vert : santé
  • Orange : amitié
  • Violet : longévité
  • Rose : amour

En plus de sa couleur caractéristique, on retrouve souvent des kanji dessinés sur son ventre. Ces kanjis permettent d’attribuer une fonction précise au daruma, en complément de la couleur.

Festivals, rituels et traditions associées au Daruma

Lorsqu'une personne acquiert un daruma, elle peint un œil sur la poupée en formulant un vœu ou un objectif. Ce geste symbolise le début d'une quête ou d'un défi. Une fois l'objectif atteint ou le vœu réalisé, le second œil est peint, marquant l'accomplissement et la reconnaissance de l'effort fourni.

Cette pratique n'est pas limitée à un contexte individuel.

Dans le monde des affaires japonais, il est courant de voir des Daruma dans les bureaux et les lieux de travail, symbolisant les objectifs collectifs de l'entreprise ou de l'équipe. Le rituel de peindre les yeux du Daruma sert ici à renforcer la solidarité de l'équipe et à maintenir l'engagement envers les objectifs communs.

Le Daruma est également un élément central des célébrations du Nouvel An au Japon. Le "Daruma Kuyo", un festival annuel, est l'occasion pour les gens de rendre hommage aux daruma de l'année écoulée et d'en acquérir de nouveaux pour l'année à venir. Lors de ce festival, les daruma de l'année précédente sont généralement brûlés dans un rituel purificateur, symbolisant la libération des vieux vœux et la préparation pour de nouveaux départs.

Un autre aspect intéressant du daruma est son association avec la politique. Depuis 1930 au Japon, il est fréquent que les candidats politiques utilisent des Daruma comme symbole de leur détermination et de leur engagement envers leurs promesses électorales. Les Daruma sont souvent exposés pendant les campagnes, avec un œil peint au début et le second à la réalisation de leurs objectifs politiques.

Le daruma otoshi : un jeu traditionnel autour du daruma

jeu daruma otoshi japonais en boisAu-delà de sa portée symbolique et spirituelle, le Daruma inspire également dans la culture populaire japonaise à travers différents produits à son effigie. Mug, statuettes, T-shirt, personnages de la Pop Culture, il a même un jeu qui lui est entièrement dédié.

Ce jeu traditionnel connu sous le nom de "Daruma Otoshi" est aimé à la fois par les enfants et les adultes. C’est un jeu d'adresse et de stratégie composé de plusieurs pièces de bois empilées, couronnées par une tête de Daruma. Chaque pièce représente une partie du corps du Daruma et est colorée différemment. Le but du jeu est d'éliminer les pièces du bas vers le haut à l'aide d'un petit marteau, sans faire tomber la tête de Daruma.

Lors de festivals et d'événements culturels, le Daruma Otoshi est souvent joué comme une activité de groupe, favorisant l'amusement et la convivialité. Il crée un environnement interactif où les participants peuvent apprécier la culture traditionnelle japonaise de manière amusante et engageante.

 

À travers sa forme distinctive, sa couleur frappante, et surtout, son habileté à se relever après chaque chute, le Daruma symbolise une leçon universelle de résilience dans la culture japonaise. Sa présence nous rappelle que, quelle que soit l'ampleur des défis auxquels nous sommes confrontés, la clé réside dans notre capacité à persévérer et à rester concentrés sur nos objectifs.

Retouvez ces produits dans la boutique


    Commentaires

    Soyez le premier à poster un commentaire !

    Ajouter votre commentaire

    Identifiez vous pour poster un commentaire.

    © 2024 Konjaku · Tous droits réservés.