Une belle découverte des saké de Gifu

Durant tout le mois de novembre, dans le cadre de la promotion de l'artisanat de la région de Gifu, Konjaku a proposé plusieurs séminaires autour des sakés de cette région.
Une belle opportunité pour de nombreux néophytes de découvrir ce qui se cache vraiment derrière cette appellation, très éloignée de l'alcool chinois souvent dénommé ainsi par erreur.

Pour beaucoup, en effet, le saké est une boisson à fort taux d'alcool, servie comme digestif dans les restaurants asiatiques. En réalité, comme nous l'avons déjà expliqué dans notre article de présentation du saké "japonais", cette boisson est réalisée en faisant fermenter du riz et s'utilise plutôt comme boisson d'apéritif ou de repas, son taux d'alcool tournant en général entre 15 et 18°.
 

C'est le gérant de la boutique Konjaku, Fabien Osmont, sommelier saké SSA1, qui assura l'animation de ces séances.
Deux séances ont été proposées en soirée aux clients de la boutique Konjaku, durant lesquels ceux-ci ont pu comprendre les principes essentiels de la fabrication du "nihonshu", véritable nom du saké, tout en appréciant quelques crûs provenant de plusieurs brasseries de la région de Gifu.
À l'instar du riz, l'eau demeure un élément décisif dans la réalisation d'un saké de qualité. Or, riche de ses rivières qui prennent leur source en plein dans les Alpes Japonaises, la région de Gifu est justement très fière de la pureté de son eau et explique ainsi en particulier la finesse des sakés qui y sont produits.
 

Beaucoup de ces sakés provenaient d'ailleurs directement de la partie montagneuse de la région de Gifu, en particulier des villes de Gero et de Takayama, ville avec laquelle Colmar possède de nombreuses attaches.

Une session spéciale fut organisée à destination d'étudiants du Master MICAI (Management InterCulturel et Affaires Internationales) de Mulhouse2 dans le cadre de leur découverte de la culture japonaise. Au-delà de la connaissance des bases de la fabrication du saké, cette session permit également aux étudiants de comprendre le rôle du saké dans le fonctionnement des relations humaines au Japon, et des us et coutumes qui lui sont liés.
 

Ces différentes interventions permirent aux participants de mieux comprendre ce qu'est le saké, d'en distinguer les plus grandes familles, et de tester quelques accords mets-saké en vue d'une intégration dans leurs repas à venir.

1 : L'Association des Sommeliers Saké SSA
2 : Le Master MICAI de Mulhouse

Commentaires

Soyez le premier à poster un commentaire !

Ajouter votre commentaire

Identifiez vous pour poster un commentaire.

© 2022 Konjaku · Tous droits réservés.