Les ateliers Konjaku du mois de mars

Afin de fêter dignement le retour du printemps, Konjaku a eu le plaisir et l'honneur de proposer non pas un mais plusieurs ateliers ce mois-ci.

Le premier rendez-vous a donné l'occasion à nos participants d'en apprendre un peu plus sur l'art discret du tissage des bordures de tatami ("tatami beri"). Ayant même l'opportunité pour l'occasion de rencontrer par visioconférence interposée monsieur Mizufune, de la maison Takata Orimono, célèbre fabricant de tatamiberi.
L'atelier fut encadré par madame Kajiwara, de l'association culturelle Talachine, et permit à chacun de réaliser une petite pochette à base de bordure de tatami.

La semaine suivante, Konjaku eût l'honneur d'accueillir maître Kouko Saito, en marge de son spectacle aux Tanzmatten de Sélestat. Maître Saito exerce son art de la gravure de sceaux japonais ("hanko") depuis de nombreuses années et est l'un graveurs les plus reconnus de l'archipel nippon.
A l'occasion de cet atelier, les participants purent réaliser leur propre hanko. Le thème proposé était celui du kanji "kokoro" (cœur) mais certains participants prirent le risque de réaliser des caractères plus compliqués, malgré tout avec un certain succès.

Afin de garder le rythme, la semaine suivante fut consacrée à notre atelier mensuel de calligraphie, encadré par Jean-Martin Vincent qui, non content de proposer cette activité régulière, propose également un atelier de sumi-e un peu plus tôt la même après-midi.

Fin mars, les fans de manga eurent le plaisir de découvrir sur les écrans nationaux le film "Jujutsu Kaisen 0", sorte de préquel à la série éponyme. Ce fut une belle occasion pour Konjaku de mobiliser quelques cosplayeurs de la région afin de participer à l'avant-première organisée par notre partenaire, CGR Colmar. (Un grand merci à Lysandre qui a su faire jouer de ses contacts pour rassembler la troupe !)

Le mois de mars fut conclu en beauté avec le retour de Patrick Pathenay, spécialiste français des "kokeshi", ces poupées japonaises énigmatiques. Rappelons que ses créations lui ont déjà permis de recevoir à deux reprises un prix lors du concours national qui se déroule tous les ans au Japon.
Durant ce dernier atelier du mois de mars, les participants ont pu donner libre cours à leur créativité dans la peinture d'une kokeshi réalisée spécialement pour l'occasion, sous l'œil avisé et les conseils de "Patrick Kokeshi".

Un mois bien rempli qui démontrera une fois encore que l'objectif premier de la boutique Konjaku est bien de vous faire découvrir les nombreux pans de la culture japonaise.


Commentaires

Soyez le premier à poster un commentaire !

Ajouter votre commentaire

Identifiez vous pour poster un commentaire.

© 2022 Konjaku · Tous droits réservés.