Abécédaire de survie en milieu nippon

Avant toute chose, soyons clairs: le rédacteur de cet article n'est pas japonais, et probablement vous non plus. Nous n'avons en fait aucune chance ni l'un ni l'autre de nous comporter à 100% comme il faut au pays du Soleil Levant. Les japonais le savent et, la plupart du temps, sont très compréhensifs vis à vis des pauvres gaijin qui auraient bien besoin d'une éducation plus sérieuse.

Néanmoins, rien en nous empêche d'essayer d'adopter une attitude appropriée au sentiment de respect ambiant. "A Rome, fais comme les romains", dit l'adage. Alors au Japon, essayons de faire comme les japonais.

D'un point de vue général, il faut comprendre que la culture japonaise s'appuie sur quelques ressorts qui expliquent beaucoup et, donc, qui permettent moyennant un peu de réflexion d'éviter les impairs les plus graves:
La communauté est plus importante que l'individu. Donc, dans son attitude, chacun se doit d'avoir le moins d'effet sur son environnement.
On évite à tout prix d'être pris à défaut, autrement dit de "perdre la face". Donc le japonais évite les situations qui sont susceptibles de le mettre en difficulté.

Enfin, avant d'entamer ce petit "abécédaire de survie", notez que votre serviteur n'est pas non plus japonais. Ce qui est écrit ici est donc, d'une part certainement très incomplet, et, d'autre part issu d'une expérience personnelle et de nos propres interprétations d'épisodes vécus. Ce qui est écrit ici n'est donc certainement pas à prendre comme vérité absolue mais plutôt comme une liste d'indicateurs pouvant aider à votre intégration.
 
A  
Adresse Les adresses au Japon sont parfois un peu complexes à exploiter pour un occidental. Dans certaines villes, comme Tokyo par exemple, les adresses indiquent le numéro de la maison en fonction de son ordre de construction dans le quartier. Il devient donc souvent difficile à retrouver l'endroit exact, sauf à avoir un plan du quartier.
C'est pourquoi il est très fréquent que les flyers des restaurants, par exemple, comportent justement un plan du quartier pour aider les clients à s'y retrouver.
Lorsque vous prenez un taxi ou que vous demandez votre chemin, n'hésitez pas à montrer ce genre de plan à votre interlocuteur: il se peut qu'il aie autant de mal que vous à identifier la localisation exacte d'une adresse du fait de ce système.
Argent Lorsque l'on paie ou que l'on rend la monnaie, on la tend à deux mains avec une très légère inclinaison du buste ou de la tête. En général, lorsqu'on donne quelquechose à une autre personne, on la donne également à deux mains.
B  
Baguettes Les baguettes sont d'usage pour s'alimenter. Comme beaucoup de choses liées au repas, une certaine forme de respect s'impose dans leur utilisation:
- ne pas planter ses baguettes dans le riz. C'est assimilé à deux batons d'encens qu'on plante pour célébrer les morts...
- ne pas utiliser se baguettes pour se servir dans un plat commun: en principe, d'autres baguettes sont disponibles à cet effet. Toutefois, entre amis, il arrive qu'on utilise ses baguettes directement, voire même pour se servir l'un l'autre.
- ne pas pointer quelqu'un avec ses baguettes. D'ailleurs d'un point de vue général, on évite toute action directe vers l'espace intime d'un autre individu (regard, bises...)
Bain Voir Onsen
Bises Voir Salut
Boire Voir Servir à boire
Bus En général, on monte dans le bus par la porte arrière ou du milieu et on sort du bus par l'avant.
Le bus se paie à la sortie, dans la caisse située près du chauffeur.
Dans la plupart des bus (au moins à Kyoto), la caisse est automatique: on met les pièces dans la machine qui rend la monnaie. La plupart du temps, il est possible de convertir un billet en pièces dans une seconde machine proche de la première.
Il est d'usage de s'y prendre à l'avance afin de ne pas déranger le flot des personnes souhaitant descendre du bus à votre arrêt.
C  
Cadeau (offrir) Au Japon, il est d'usage d'offrir un petit cadeau ("Omiyage" O-mi-ya-gué) lorsqu'on rencontre quelqu'un, qu'il s'agisse d'un rdv d'affaires ou d'une rencontre informelle prévue. Le cadeau n'a pas besoin d'être d'une grande valeur. C'est le geste qui compte. En cas de rdv clairement prévu, vous pouvez vous attendre à ce que votre interlocuteur aie prévu un Omiyage. Si vous ne voulez pas vous sentir bête au moment où, prévoyez aussi le vôtre.
Dans le cadre d'une relation en tant que "client" (avec un guide, par exemple), cet usage n'a évidemment pas lieu d'être puisque vous "achetez" un service.
On offre le cadeau à deux mains en s'inclinant légèrement.
Cadeau (recevoir) Lorsque vous rencontrez une relation dans le cadre d'un rendez-vous prévu, il est probable que cette personne vous offre un petit cadeau ("Omiyage").
Au moment où la personne vous tendra son Omiyage, marquez votre surprise et votre reconnaissance, et prenez le cadeau à deux mains en vous inclinant légèrement. En général, on donne et on reçoit des objets à deux mains de cette façon.
Dans la majorité des cas, on ne déballe pas son cadeau devant la personne, sauf si elle vous invite explicitement. Si vous êtes invité à le faire, déballez l'objet avec soin: on évite autant que possible de déchirer l'emballage qui fait aussi partie du cadeau.
Carte de visite Le Japon est probablement le pays où on consomme le plus de cartes de visite. Cela fait vraiment partie de la culture nippone d'échanger ses cartes de visites lorsqu'on rencontre une personne pour la première fois, en particulier dans le cadre d'une relation professionnelle. Donc, si vous avez un contact de cet ordre avec des japonais, prévoyez vos cartes!
La carte de visite se présente à deux mains, avec une légère inclinaison. Le niveau d'inclinaison dépend de votre rapport hiérarchique avec votre interlocuteur. Si c'est votre client ou votre supérieur sous une quelconque forme, il est logique de vous incliner plus que lui.
Votre interlocuteur devrait logiquement vous tendre également sa carte simultanément. Pour donner et remettre votre carte à deux mains, il faut donc libérer une de vos mains et saisir la carte de l'interlocuteur, qui fera de même, vous permettant d'ajouter la seconde main à la saisie. Un peu complexe mais logique. Et, bien sur, pendant ce processus un peu particulier, les deux cartes ne se chevauchent pas. Elles sont cote à cote...
Chaussures Au Japon, il est quasi systématique de se déchausser lorsqu'on rentre dans un batiment. Pensez donc à vous équiper de chaussettes propres et non trouées avant d'aller visiter un temple ou de rendre visite à une personne chez elle ou à son bureau.
En principe, on se déchausse et on place ses chaussures de coté (pour ne pas gêner le passage), dans "le sens du départ", c'est à dire les talons dos à l'entrée. Dans les temples, il y a souvent des casiers prévus pour les y ranger.
D  
Déchets Le Japon est un pays propre et pourtant peu équipé de poubelles de rue. En principe, chacun a la responsabilité de ses déchets. A chacun de stocker ses déchets jusqu'à ce qu'il aie l'opportunité de s'en décharger.
En général, on trouve des poubelles sur les quais des gares, en tri sélectif. Merci d'y être attentif.
E  
Encens En principe, on n'éteind pas un batonnet d'encens en soufflant dessus. On préferera utiliser la main pour l'éventer jusqu'à ce que la flamme disparaisse.
Escalator Comme cela commence à devenir d'usage également dans plusieurs pays d'Europe, on se place sur la gauche de l'escalator lorsqu'on l'emprunte. Le "couloir" de droite est laissé libre pour les personnes qui ne souhaitent pas attendre et qui marchent pendant la montée ou la descente de celui-ci.
Attention, à Osaka, l'usage est inversé: on se place à droite pour laisser un "couloir" libre sur la gauche.
F  
File d'attente Les japonais sont disciplinés. C'est aussi une manière de montrer leur respect envers la communauté. Par voie de conséquence, lorsqu'on doit attendre quelquepart, on se place naturellement dans la file d'attente sans chercher à "tricher". Dans la mesure du possible, on veille à bien s'aligner avec les autres.
Cette règle est en particulier valable dans les métros et les trains où des marqueurs sur le sol indiquent clairement où la file doit se former pour laisser sortir tranquillement les passagers, avant d'entrer soi-même dans le wagon.
Fumer Au Japon, on fume beaucoup mais c'est très réglementé.
En l'occurrence, non seulement on ne peut pas fumer dans les batiments publics, mais on n'en a pas le droit non plus à l'extérieur!
Aussi, si vous souhaitez fumer, pensez à repérer les espaces réservés à cet effet (même dans la rue) avant d'allumer votre cigarette.
Dans les bars et restaurants, par contre, l'interdiction n'est pas systématique. Regardez autour de vous pour voir si c'est d'usage ou non.
G  
H  
Hochement (de tête) Voir Oui
I  
Ivresse Pour des raisons génétiques, le japonais supporte moins l'alcool qu'un occidental. Cela explique que ceux-ci soient souvent ivres lors de soirées pourtant tout ce qu'il y a de raisonnable. C'est culturel et donc parfaitement accepté.
Sachez donc être tolérant si vous êtes confronté à une personne ivre dans un bar japonais. Par contre, sachez que les codes culturels en place font que, le lendemain, totu sera oublié. Soyez donc attentif à ne pas faire référence à un quelconque épisode d'une soirée un peu "difficle".
J  
K  
Kimono Voir Yukata
L  
M  
Manger Voir Repas
Manger (rue) Même si l'usage évolue du fait des exigences de notre société trépidante, il demeure mal vue de manger en marchant et dans les transports. Il y a pourtant souvent des petits stands pour acheter de la nourriture à consommer sur place. En général, on mange sur place dans ce genre de situation.
Métro  
Meishi Voir Carte de visite
Mouchoir Au Japon, on évite de se moucher; et si on est amené à le faire, on utilise uniquement des mouchoirs en papier. Les mouchoirs en tissus servent à s'éponger le front ou à s'essuyer les mains par exemple.
Conséquence logique de cette pratique, vous remarquerez souvent des gens qui renifflent. Ce n'est pas considéré comme mal poli, même si certains sont parfois bruyants.
N  
Négocier Au Japon, on négocie très rarement: la relation de confiance qu'implique le modèle sociétal japonais fait qu'un produit est en principe proposé au "juste prix". Le vendeur veille à ne pas exagérer ses marges tandis que l'acheteur est conscient de la valeur des choses.
Par voie de conséquence, il est peu de situation où on négocie les prix lors d'un achat. C'est en général assez mal vu: une manière de mettre en doute soit la qualité du produit, soit l'honnêteté du marchand.
Le seul endroit où ce genre de discussion peut survenir est sur les marchés d'occasion, très populaires au Japon. Mais là également, le faire avec tact et sans rabaisser le produit proposé.
Non Le "non" est un concept difficile à concevoir pour le japonais qui est toujours dans la recherche de donner satisfaction à son entourage. C'est donc un mot qui est très rarement utilisé.
Pourtant, il est des situations on ce que vous demanderez sera impossible à satisfaire pour votre interlocuteur. Afin de lui éviter un embarras, sachez reconnaitre des signes signifiant cette impossibilité.
Ainsi, si votre interlocuteur vous répond par "ça sera difficile" ou par "peut-être, plus tard", n'hésitez pas à le mettre à l'aise en exprimant votre compréhension que la chose n'est pas aisée et que vous pouvez faire autrement, voire proposez vous-même une "porte de sortie" à la difficulté que vous avez généré.
De même, étant étranger, on comprendra que vous utilisiez une négation directe mais avec le temps, en éviter l'usage sera apprécié par votre entourage nippon.
O  
Omiyage Voir Cadeau
Onsen Les bains au Japon sont une réelle institution et sont en général communs.
Les plus connus sont évidemment les fameux "Onsen", sources naturelles d'eau chaude où l'on va se baigner et profiter des bienfaits des éléments contenus dans l'eau. Mais il existe aussi encore au Japon de simples bains publics où l'usage est similaire. Dans certains hotels, on vous propose également des baignoires individuelles qui sont communes à tous (chacun son tour).
Dans tous ces cas, l'eau étant commune, il va de soi qu'on y pénètre déjà lavé. En général un local avec douchette est à disposition pour s'y laver avant d'entrer dans le bain.
On y pénètre nu. Les maillots de bain sont donc à proscrire et l'usage d'une serviette pour cacher ses parties intimes est toléré jusqu'au moment où on entre dans l'eau. La serviette ne doit pas entrer en contact avec l'eau. Toutefois, pour les femmes, certains onsen mettent à disposition une sorte de paréo permettant de se couvrir même dans l'eau.
Dans la grande majorité des Onsen, les tatouages sont interdits (Voir "Tatouages").
Oui Au Japon, le mot "oui" n'est pas toujours à prendre au sens propre. Dans une conversation, il est surtout une manière de marquer son intérêt pour l'interlocuteur. De me^me hocher la tête n'est pas toujours une forme d'acquiescement mais simplement une manière de marquer une profonde réflexion sur les propos exprimés.
Donc, avant de croire que votre interlocuteur est d'accord avec vous, veillez à bien vous le faire confirmer de différentes manières. Rappelez-vous que le japonais, pour ne pas perdre la face, évite de dire "non", et donc a parfois tendance à dire "oui" pour se débarrasser d'une situation gênante sans pour autant se sentir engagé.
P  
Parapluie Il n'est pas d'usage de garder son parapluie avec soi lorsqu'on entre dans un batiment. En général, un emplacement est prévu pour stocker les parapluies à l'entrée des boutiques, restaurants, etc. Il est très rare que vous ne retrouviez pas votre parapluie à la sortie: la notion de vol au Japon est quasi inexistante dans ce genre de contexte.
Photo Même si les japonais sont connus pour "mitrailler" dès qu'ils sont en vacances, prendre une photo au Japon demande un minimum de tact.
Dans de nombreux temples, il est clairement indiqué, pictogramme à l'appui, que les photos ne sont pas autorisées. Beaucoup de touristes passent outre mais ce n'est pas pour améliorer leur image auprès des autochtones. Merci donc d'être attentif à ces interdits.
De même, si vous envisagez de prendre en photo quelqu'un, pensez à lui en demander l'autorisation avant. A travers cette remarque, on pense assez facilement aux geishas qui sont littéralement assaillies dès qu'elles mettent un pied à l'extérieur...
Plan Voir Adresse
Poubelle Voir Déchets
Pourboire Les biens et services au Japon sont considérés comme étant proposés au prix "juste" (Voir "Négocier"). Dans le même esprit, un serveur par exemple, est présumé fournir le meilleur service qu'il peut dans le cadre de ce tarif déjà fixé. Par voie de conséquence, lui offrir un pourboire sous-entend qu'on estime que son service était inhabituellement exceptionnel.
Bref, éviter les pourboires. Ce n'est pas dans la culture nippone.
Q  
Queue Voir file d'attente
R  
Ramen Lorsque vous sortez le soir entre amis au Japon, il est habituel de manger différents petits plats, commandés les uns après les autres et partagés au sein du groupe.
En principe, lorsque le groupe de japonais propose de commander des ramens, c'est une manière d'indiquer qu'il est temps de se séparer: les ramens sont typiquement le plat qu'on mange en dernier.
Repas Avant de commencer à manger, il est habituel de regrouper ses baguettes à la verticale devant soit et de prononcer "itadakimasu" (i-ta-da-ki-mass).
Lorsque le repas est terminé, on dit habituellement "gochiso sama deshita" (go-tchi-so sa-ma dé-chi-ta) pour indiquer sa satisfaction du repas. Même s'il n'était pas à votre goût, ne manquez pas de le dire si vous êtes invité.
Retard Au Japon, la ponctualité est une règle d'or car elle est une des manifestations les plus courantes du respect envers autrui. C'est certainement pour cette raison que (presque) tous les trains japonais sont à l'heure et que la moindre minute de retard engendre un flot d'excuses de l'ensemble du personnel concerné.
Cela s'applique aussi à vos propres rendez-vous: attendez-vous à ce que vos contacts soient à l'heure, voire plutôt même en avance, et sachez qu'on en attend autant de vous. Etre en retard même de quelques minutes à un rendez-vous est très mal considéré. Si vous deviez être en retard accidentellement, prévenez immédiatement avec force d'excuses.
Riz Le riz est la base de l'alimentation au Japon. D'ailleurs la manière de nommer les repas se fait en utilisant le mot "riz" en japonais (gohan): asa-gohan pour petit déjeuner, etc. Les japonais expriment donc un certain respect envers cet aliment.
Ainsi, lorsque vous mangez du riz, mangez le "blanc": ne rajoutez pas de sauce dans le bol.
On ne joue pas non plus avec son riz.
Enfin, grand classique, lorsque vous mangez des sushis, trempez le coté "poisson" dans la sauce, jamais le riz.
S  
Salut Comme en occident, la première chose à faire lorsqu'on rencontre quelqu'un est de le saluer.
Toutefois, le japonais évite autant que possible de pénétrer la sphère intime de l'autre.
Par voie de conséquence, à moins d'y avoir été invité ou d'être très très proche, évitez de faire les bises à une japonaise. Serrer la main d'un japoanis n'est pas non plus usuel: laissez l'initiative à votre interlocuteur.
La plupart du temps, le salut se manifeste par une légère inclinaison de la tête ou du corps ("ojigi"), celle-ci étant d'autant plus prononcée que votre interlocuteur est hiérarchiquement situé au dessus de vous, ou s'il s'agit d'un client.
Servir à boire En société, il est d'usage de ne pas se servir à boire soi-même, mais par contre de servir les autres. Au restaurant, si vous constatez que le verre d'un de vos interlocuteurs est vide, ayez le réflexe de le servir. Si vous avez désespéremment soif et que le votre demeure vide, aller compléter le verre d'un autre, même s'il est déjà presque plein et votre interlocuteur remarquera naturellement la situation de votre propre verre.
Siffler Evitez de siffler dans la rue, surtout le soir. C'est considéré comme une pratique faisant venir les serpents.
Sushi Voir Riz
T  
Tatouages Même si le tatouage commence à venir à la mode chez les plus jeunes, cette pratique est liée majoritairement au milieu des Yakuzas, les membres de la mafia nippone.
Conséquence directe de ce fait de société, les personnes tatouées ne sont pas les bienvenues dans la majorité des bains publics (Sentou, Onsen). Si vous possédez un tatouage et que vous souhaitez malgré tout profiter d'un Onsen, pensez à vous procurer du maquillage couvrant et résistant à l'eau. On en trouve au Japon et même en Europe.
Toilettes Voir WC
Trinquer Les japonais aiment boire, mais rarement seuls. Et donc ils aiment trinquer.
Au moment de trinquer, dites "Kampaï" et non "Tchin tchin" qui pourrait se traduire en japonais pas "petit zizi"… Attention, prononcez bien "kAmpaï" et non "kEmpaï" qui est un terme relatif aux funérailles.
TVA La TVA au Japon est de 8% au lieu des 20% en France.
Par contre, il arrive très fréquemment qu'elle ne soit pas incluse dans les prix affichés en boutique. Donc, ne soyez pas surpris au moment de passer en caisse que votre montant à régler soit de presque 10% de plus que ce que vous croyez.
Dans certaines boutiques, il est possible de régler sans taxe en tant que touriste: pensez à indiquer que vous êtes de passage au japon lorsque vous voyez le pictogramme "tax free" affiché: on ne vous fera pas payer les taxes et on vous agraffera la facture à votre passeport.
U  
V  
W  
WC Quand vous entrez dans des toilettes au Japon, ne soyez pas surpris d'y trouver une paire de chaussons. Ce n'est pas un oubli mais une paire dédiée à cet endroit.
On attend de vous donc que vous retiriez vos propres chaussons avant d'entrer dans les toilettes et utilisiez cette paire à la place.
X  
Y  
Yukata Sans entrer dans un mode d'emploi complet du "comment mettre un kimono / yukata", une petite règle de base: le rabas du dessus est toujours le coté gauche.
Au Japon, seuls les morts sont habillés avec le rabas de droite au dessus.
Z  

Commentaires

¤¢¤ê¤¬¤È¤¦¤´¤¶¤¤¤Þ¤¹ ¥Õ¥¡¥Ó¥¢¥ó¤µ¤ó, pour les infos ( c'¨¦tait long ¨¤ lire...) puis je penserais ¨¤ toi quand je serais pr¨ºt ¨¤ partir au Japon et je ferais TOUT pour me comporter au mieux...^^ Encore une fois... Merci beaucoup! ^^

Clément RUDINGER
21/01/2019

Ajouter votre commentaire

Identifiez vous pour poster un commentaire.

© 2019 Konjaku · Tous droits réservés.